mardi 30 août 2011

Sur l'attachement

Ça vous dit un autre fond de tiroir ? C'est pas que je n'ai plus d'idées pour de nouveaux articles, des idées, j'en ai des tonnes mais c'est le temps pour la transformation de l'idée à l'article qui me manque. Que voulez vous : c'est la rentrée et son habituel lot de paperasserie !! Et quand on n'est pas vraiment doué pour les tâches administratives ( si si c'est une ancienne assistante de direction qui dit ça) ça devient vite la galère. Faut quasiment  prendre l'ambulance pour se conformer à ses obligations tellement y'a urgence. Là, pour tout vous dire,  je suis même carrément dans le camion de réanimation du Samu !! Alors voila en attendant vous trouverez ci-joint un petit texte sur ce que je pensais de l'attachement Nounou/Bébé, il y a quelques années.


Les risques du métier

Une des choses qui m’horripilait le plus quand j’ai commencé dans le métier, c’était de voir à quel point mes collègues pouvaient s’attacher aux petits qu’elles avaient en garde au point de les considérer comme leurs propres enfants. Je me souviens de discussions lorsque nous étions en formation où ces dames racontaient comment elles se rendaient malades si un bébé qu’elles avaient en garde avait le moindre problème, comment elles les aimaient, comment elles étaient en détresse lorsque le contrat se terminait

 Au mieux je les prenais pour des menteuses, au pire je les jugeais comme de mauvaises assistantes maternelles ayant commis une faute professionnelle. 

 C’est un truc qui ne m’était jamais arrivé. J’avais toujours voulu garder une certaine distance envers les enfants que j’accueillais afin de ne pas créer d’ambiguïté dans l’esprit des enfants. Il était (il est toujours d’ailleurs) très important que le bébé ne me prenne pas pour sa mère et qu’il ne s’attache pas à moi de manière inconsidérée. Je gardais toujours à l’esprit que je n’allais intervenir que pour une courte durée dans la vie de ce bébé. 

Et puis un jour, tu es arrivé, toi, petit bonhomme de 2 mois et ½ à peine, pour un accueil qui, certes, me convenait parfaitement dans tous les domaines (contrat idéal, parents plus que sympas) et progressivement, ma vision du métier a changé. 

Je ne sais pas comment tu as procédé mais les faits sont là : un an après ton arrivée dans la maison, je m’inquiète quand tu n’es pas bien ; c’est toi qui me sers de fond d’écran sur mon téléphone portable ; et je me languie de toi lorsque les vacances sont trop longues.   Bon, je tiens quand même à rassurer mes enfants, je ne te considère pas comme le petit dernier de la famille ! Je n’ai jamais cherché à prendre la place de ta maman ! Mais voila je me suis attachée à toi. Pourquoi toi ? Je ne sais pas. Lorsque tu es arrivé chez nous avec ta petite tête cabossée, tu n’étais pas plus beau que les autres. Pas plus sage non plus !!! Tu te rappelles quand je t’appelais mon petit Roberto, rapport au ténor du même prénom parce que tu criais à chaque fois que tu voulais t’exprimer. Ça n’a pas été tous les jours très simple, mais curieusement tes cris à toi ne m’ont jamais exaspérée comme ont pu le faire les cris d’autres bébés (et là, j’inclus même ceux de mes propres enfants). Avec toi j’ai toujours été Zen.   Mais voila, je viens d’apprendre que notre contrat va s’interrompre à la fin de l’année. Tu vas partir et je ne te reverrai sans doute plus. Cela m’attriste ; tu vas me manquer et sadiquement je me surprends même à espérer que je te manquerai aussi un peu.  Je ne voudrais pas donner dans le « déballage sentimental », mais je vais sûrement verser quelques larmes quand tu passeras la porte pour la dernière fois. Et alors ! Même pas peur ! Même plus peur. Car en attendant, on aura vécu de sacrés beaux moments. Et puis finalement c’est la vie non ? A force de trop vouloir se protéger, on finit par ne plus rien vivre de joli.   Alors que s’est-il passé ? Ai-je commis une faute professionnelle en m’attachant trop à toi ? Je ne sais pas. 

vendredi 19 août 2011

Souvenirs de vacances...

Ce n'est pas parce que les vacances sont finies que l'on doit tout de suite penser à l'automne, la rentrée des classes et tout le toutim !! On peut encore songer à la mer et aux activités nautiques ! D'autant plus qu'il y a des veinards qui les commencent juste les vacances !!

Chez nous, tout le monde est rentré ! Tout le monde a été voir la mer aussi. Une bonne occasion pour se lancer dans un bricolage maritime. Un bricolage presque entièrement récup, qui nous a même menés un peu plus loin  qu'on avait prévu au départ grâce au copinage "ouebesque".

Mes trolls et moi, on a donc réalisé un tableau représentant un beau bateau de pêcheur (C'était le filet que vous n'aviez pas remarqué amis facebookiens) !! L'essentiel de l'activité a été le collage ! J'avais préalablement préparé tous les éléments à coller. Il nous a fallu : des feuilles Canson, un petit bâton de bois ramassé lors de notre promenade matinale, un morceau de carton récupéré je ne sais où, une vieille taie d'oreiller pour les voiles, et de la colle pour assembler le tout (blanche en bâton pour tous les éléments sauf le mât qui tient à la colle forte). Le filet du pêcheur, quant à lui, a été découpé dans un filet à pastilles de lessive.


On a collé d'abord la mer en déchirant 2 feuilles : une bleue et une grise pour faire les vagues, puis on a collé le reste des éléments. On en a profité pour faire une petite séance de vocabulaire. On a donc appris que sur nos voiliers on avait collé la coque, le mât, la grand-voile, le foc et le filet. L'activité était censée s'arrêter sur cette séance, mais alors que je postais une photo de notre activité sur la page facebook, Julie, une collègue assistante maternelle que je remercie au passage m'a parlée de collage tactile. C'est vrai qu'il aurait été dommage de ne pas tirer profit de ce travail en relief pour en faire quelque chose. On a donc joué à deviner, les yeux cachés sous un foulard, les différentes parties de notre voilier. Je guidais la main des enfants sur les différents éléments qu'ils devaient me nommer. Une bonne révision : ils savaient tout ou presque. Il n'y a que le tout petit de 2 ans qui a insisté pour dire qu'il avait collé un bâton. Ben oui quoi !  Qu'elle est cruche cette nounou !! Un bâton c'est un BÂTON, point !!!




jeudi 18 août 2011

Place disponible chez Nounou Cathy !!

Tout est dans le titre (ou presque), autant profiter de cet espace sur le net pour passer mes petites annonces perso !!! 

Si vous êtes les heureux propriétaires d'une petite crevette pour laquelle vous recherchez une assistante maternelle ; si vous habitez dans les environs de Montchat (Lyon 3) ; si ce que vous pouvez lire sur le blog général vous intéresse ; si vous avez besoin d'un volume d'accueil "type enseignant" (c'est à dire sans mercredis et sans vacances scolaires), sachez que (pour cause de scolarité de l'un de mes demi-pensionnaires) j'ai une place disponible pour accueillir votre enfant dès le mois de septembre. Ballades quotidiennes, pédagogie Pikler, activités Montessori et temps collectifs au Relais Potiron au programme. 


Vous pouvez me contacter par mail (nounoucathy @ live.fr) ou au 06 10 86 02 85 

mercredi 17 août 2011

La folie du Post-it !

Ou quand la folie du post-it ne s'empare pas que des employés de bureau !!

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais chez moi, les schtroumpfs et les razmokets, c'est de la vraie seccotine : impossible de les laisser seuls dans une pièce. Là où je suis, ils sont !!! De la glu !! Dans la cuisine par exemple. Au départ je leur interdisais l'accès à cette pièce quand je préparais les repas afin qu'ils ne soient pas dans mes pattes à risquer l'accident. Mais la vision de 3 pauvres petits malheureux qui me regardaient sagement  et tristement depuis la porte a fini par m'énerver.  J'ai donc lâché du lest et autorisé l'entrée des trolls dans mon antre, à condition qu'ils ne s'approchent pas de moi quand je suis devant les plaques de cuisson. J'ai alors cherché des activités pour les occuper pendant ce laps de temps, la perspective de glisser sur les petites voitures qu'ils trimballaient avec eux ne me plaisant pas plus que ça non plus.

Entre autres activités, je leur avais fourni un jeu constitué de petites pièces magnétiques pour qu'ils transforment mon réfrigérateur en oeuvre d'art éphémère.

Ça leur plaisait beaucoup. Malheureusement beaucoup de pièces ont  disparu, sans doute avalées de façon malencontreuse par l'aspirateur. Je songeais à racheter le même jeu, quand une actualité estivale m'a donné une alternative. Pourquoi je ne remplacerais pas tout simplement les pièces magnétiques par des post-it ?
Nounou a la folie des grandeurs : Il n'est pas nécessaire d'en avoir autant

Après tout, il en existe de couleurs et de formes variées, ils peuvent s'acheter à moindre coût dans les hypermarchés "discount" et ils ont de surcroît l'avantage de me libérer l'esprit qui restait malgré tout, toujours préoccupé par l'éventualité d'un accident de type ingestion d'une petite  pièce. Du coup, toutes les surfaces de ma cuisine peuvent être investies et plus seulement le réfrigérateur (je suis sûre que vous voyez tout de suite l'avantage que cela procure : chacun a son espace de création personnel, pas de bagarre !!).



Le jeu peut être totalement libre mais peut tout aussi bien se transformer en exercice plus pédagogique en proposant aux enfants, différentes figures, différents algorithmes à reproduire, plus ou moins compliqués selon l'âge des participants. Pas obligé de tout jeter à chaque fois : on peut très bien récupérer les post-it pour d'autres activités, action qui peut d'ailleurs représenter une activité de tri à part entière.

A droite "c'est un immeuble"


Maintenant, permettez-moi de m'adresser directement aux enfants. J'ai une révélation à leur faire. Vous savez quoi les gnomes, parait que cet été les parents, ils se sont amusés à la même chose que vous au travail pendant que leur chef n'était pas là. Et oui, ils ont joué au jeu des "Petits papiers" comme vous l'avez surnommé !  Bon les papas et les mamans ils ne faisaient pas ça sur le frigo du bureau mais sur les fenêtres. Parait même qu'ils ont fait des concours d'un immeuble à l'autre pour savoir qui avaient fait les plus jolis dessins avec les post-it. Ça vous épate hein !! Nounou l'a vu aux infos de 13 h à la télé. Même qu'après votre nounou, elle a pu l'observer en vrai en passant par Paris en revenant de vacances. Même que c'est ça qui lui a donné l'idée de vous en proposer une version adaptée. Du coup les gnomes, quand maman vous demandera ce soir ce que vous avez fait chez Nounou, vous pourrez lui dire : " Ben j'ai travaillé.... comme toi !!!"